Contre-indications : qui ne peut pas prendre de CBD ?

En tant que substance non-psychoactive, la consommation du CBD en France est réglementée au grand bonheur des utilisateurs, notamment à des fins médicales. Toutefois, comme n’importe quelle autre molécule, il peut présenter des réactions et des effets secondaires chez certains consommateurs. Le mieux est alors de connaître ses contre-indications afin d’éviter tout surdosage, et de savoir si vous faîtes partie des personnes qui ne peuvent pas prendre de CBD….

Consommation de CBD en France, que dit la loi ?

C’est à partir du début de l’année 2022 que la nouvelle loi sur le CBD en France est entrée en vigueur. Elle tend à recadrer l’utilisation commerciale du CBD ainsi que les méthodes de consommation. D’ailleurs, l’interdiction de vente est formelle si le produit renferme un taux de THC supérieur à 0,3 %, contrairement à l’ancienne législation pour laquelle le respect du taux de THC était de 0,2 %.

La loi sur le CBD prône également l’interdiction de la vente de plantes et de bouturages. Seuls les agriculteurs actifs peuvent cultiver ces fleurs de chanvre. Pour ne pas se retrouver face à la cour de justice, ces agriculteurs doivent assurer le respect de la réglementation européenne et nationale. La vente de fleurs de CBD à fumer, ou à proposer en tisane, un temps interdite par la législation française est de nouveau autorisée.

De manière générale, la cour de justice a résolu le problème de la consommation et de la vente du chanvre et des différentes substances du cannabis. Le CBD est légal, tout comme son cousin le CBG, mais toujours soumis à certaines règles. La teneur en THC est primordiale, et tous les produits qui respectent le taux légal sont autorisés (huile, fleur, crème, gélules, etc.).

Cette décision ne concerne pas tous les pays de l’Union européenne. Mais en France, la justice a tranché. La Cour de cassation a résolu la bataille juridique qui entourait ce secteur et permis aux consommateurs d’utiliser du CBD dans les meilleures conditions.

plante chanvre

Quelles sont les contre-indications à la prise de CBD ?

Tous les scientifiques s’accordent pour dire que la molécule de cannabidiol issue du chanvre agit efficacement sur la santé. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la cour de justice autorise sa consommation. C’est un véritable allié contre la plupart des maux physiques et psychiques. Le CBD permet en effet d’améliorer son état de bien-être général et favorise la relaxation et le sommeil profond. Toutefois, le mieux serait d’éviter les fleurs et feuilles au CBD à cause de leur forte teneur en THC (sauf si vous avez l’assurance que la boutique qui les propose respectent bien la réglementation).

Cette substance peut par ailleurs avoir des effets secondaires. Elle peut favoriser en effet l’endormissement et la sensation de bouche sèche, d’étourdissements, de troubles digestifs, de nausées, etc. De plus, pour ceux qui ont des problèmes cardiaques, la consommation de CBD est incompatible avec leur traitement. Il faut toujours se renseigner auprès d’un médecin traitant avant d’utiliser le cannabidiol, surtout si vous prenez d’autres médicaments, pour éviter les interactions médicamenteuses qui pourraient provoquer des problèmes de santé. Pour certaines personnes, le CBD ne produit aucun effet, positif ou négatif…

Qui ne peut pas prendre de CBD ?

En résumé, on déconseille aux personnes dans les cas suivants de consommer des produits au CBD :

  • personnes sous traitement médical,
  • femmes enceintes,
  • femmes qui allaitent leur bébé,
  • les enfants,
  • personnes présentant des allergies à certains additifs que l’on peut trouver dans certains produits au cannabidiol.

Si vous êtes dans l’un de ces cas et que vous souhaitez quand même prendre du CBD, demandez conseil à votre médecin.